Opinions, analyses

Fêtes de fin d’année : Quand La Foir’Fouille « brade » l’image des femmes…

« A la Foir’Fouille, tu trouves de tout si t’es malin… ». Le slogan de l’enseigne déco/bibelots/articles festifs n’a jamais été aussi aussi vrai…

On n’y trouve de tout, oui. Mais surtout, en page 6 du catalogue spécial fêtes de fin d’années, une bonne flanquée de clichés sexistes nauséabonds et surannés.

Alors que je me demandais, comme chaque année à l’approche des fêtes, ce que j’allais bien pouvoir me mettre sur le dos, un petit miracle s’est produit. Il n’en fallut pas plus qu’un simple tour de clé dans ma boite aux lettres, ainsi qu’un rapide coup d’oeil sur le nouveau catalogue La Foir’Fouille, pour avoir LA révélation.

Pour le réveillon de la Saint- Sylvestre, sous le thème « Soirée sexy », le magasin discount propose, en effet, aux femmes en mal d’idée de tenue vestimentaire, trois déguisements complets à prix modique. La consommatrice maligne et férue de bonnes affaires que je suis, pourra donc « choisir » entre un classique « déguisement soubrette », un plus original « déguisement de pirate sexy », à moins qu’elle n’opte finalement pour une valeur sûre : le « déguisement infirmière ».

Possible que cela vienne de moi et de ma fichue propension à voir le mal partout. Peut-être devrais je me contenter de m’administrer un bon coup de pied aux fesses et accepter, de bonne grâce, de revêtir la panoplie « secrétaire sévère » afin que la fête soit plus folle…

Sans doute arriverai je à m’auto-persuader en me disant que,  « d’une pierre deux coups », je n’aurai plus besoin de courir les traiteurs, à la recherche d’amuses-gueule : j’en serai un géant à moi toute seule.

Allez, c’est décidé : Cette année j’irai au bout de la nuit ! (dernière de 2013, donc) mais, désolée… PAS EN SOUBRETTE.

Mon sens festif peu développé me joue probablement encore un vilain tour, mais – outre le mauvais goût caractérisé de ces accoutrements ultra « cheap » – il semblerait que le directeur (ou la directrice) marketing des magasins La Foir’Fouille ait quelque peu « foiré » au niveau de la com’.

Il /elle ne pouvait, en effet, « ignorer » la connotation sexiste que ce catalogue publicitaire véhicule à l’égard des femmes. Il doit être, certes, très vendeur d’y faire figurer des potiches déguisées en gourdes béâtes, mais tout de même !

On notera aussi, tout particulièrement, les grands absents de cette croustillante rubrique « soirée sexy » : les hommes. Pourquoi aucun mannequin masculin n’a t-il été sollicité pour poser en costume de même acabit ?

Faut-il en conclure que dans le « monde des bonnes affaires », les fantasmes sont réservés exclusivement à la gent masculine et que la femme est réduite à la condition d’article festif, destiné à agrémenter les réveillons de ces messieurs ?

Décidément, à la Foir’Fouille, il n’y a pas que les prix qui sont tirés au ras des pâquerettes… Leur vision des femmes aussi !

Publicités
Par défaut